Le mot du Président

Le mot du Président

Créée en 1965, l'Amicale Philatélique du Gévaudan fédère philatélistes, numismates et cartophiles de Mende mais aussi de toute la lozère.

Elle édite un bulletin qui est le lien entre les amicalistes, ceux-ci se retrouvent le 3ème dimanche de chaque mois dans leur local où, après la réunion du bureau, ils peuvent s'échanger leurs pièces de collection et aborder divers sujets concernant leur passion. Le service de circulation mis en place permet aux adhérents qui le souhaitent de compléter leur collection.

L'APG organise chaque année en avril le "Carrefour Toutes Collections" à Mende ainsi que les "Rencontres des Collectionneurs de Haute-Lozère" début octobre à Saint Chély d'Apcher, elle participe à diverses manifestations culturelles de la ville de Mende et du département, elle propose à partir des collections de ses adhérents des expositions très appréciées du public.

Nous serons très heureux de vous accueillir nombreux au sein de notre association.



Message défilant

Prochaine réunion: dimanche 16 septembre à partir de 9 heures au siège de l'APG, 2 rue Henri Rivière, Mende

mardi 19 juin 2018

Bicentenaire de la Poste au Bleymard


Bicentenaire de la Poste au Bleymard
1er juillet 1818 – 1er juillet 2018

Le 1er juillet 1818, la Poste mettait en activité au Bleymard un bureau de distribution, un établissement secondaire de la Poste aux Lettres de l’époque. Il était desservi par les Courriers d’entreprise qui assuraient depuis 1792 le service des dépêches (le transport des lettres), entre le bureau de poste de Mende et celui de Villefort. Ce transport se faisait à pied et de nuit ! En 1828, ce service devenait quotidien et à partir de mars 1842, il se faisait de jour. C’était le dixième établissement de poste lozérien. C’était il y a deux cents ans.

Les premières oblitérations :

Timbre  linéaire limé 46 Bleymard le 4 juin 1838.

 
Timbre à date type 22 BLAYMARD (46) le 15 juin 1859 sur une lettre affranchie au tarif local avec un timbre-poste à 10 c. Empire non dentelé oblitéré losange petits chiffres 411.

mercredi 25 avril 2018

Les formations sanitaires en Lozère durant la 1ère Guerre Mondiale

A paraître prochainement vers la mi-juillet 2018 : Les formations sanitaires en Lozère durant la Première Guerre Mondiale (août 1914 - mars 1919) par Jean-Marie Lacour



Cet ouvrage retrace un épisode oublié et méconnu du conflit de 1914-1918  à l’arrière: l’histoire des hôpitaux, cantines et infirmerie de gare du département de la Lozère.
Plus de 10 000 soldats furent soignés dans ces structures créées pour le temps de la guerre et des milliers de repas servis lors de leur passage dans les gares.

S’appuyant sur de nombreux documents, souvent inédits, l’auteur, retraité du ministère des finances et mendois d’adoption, explique comment ces blessés et malades arrivaient en Lozère, y étaient soignés et ce qu’était leur quotidien. Il rend également hommage à ces nombreux bénévoles, tant laïcs que religieux, qui s’unirent malgré tout ce qui les opposait pour participer à cet immense effort : soigner et soulager les milliers de blessés et malades victimes de cet effroyable tragédie

324 pages, format A4 et en couleur.

Prix :    29,90 € + port : 7 €

Commande à : Amicale philatélique du Gévaudan, Boîte postale 59, 48000 Mende

samedi 24 mars 2018

25e Carrefour Collections Dimanche 8 avril 2018


Photos sur la page "Album photos"

Articles Midi-Libre.





Carte souvenir.


MonTimbramoi. (Photo: Michel Sarrouy)


Article Lozère Nouvelle.

Été 1997 - Les flammes Sécap E.A. Martel

Été 1997 -  Les flammes Sécap Edouard Alfred Martel

Le 4 mars 1997, le Président du Conseil général de la Lozère transmet au Maire de Mende les flammes pour machines sécap qui fonctionneront dans sept bureaux de poste du département du 1er juin au 30 septembre 1997 avec différentes légendes.



Ci-dessous, le premier jour d'utilisation de la flamme R.B.V. Mende Porte des Gorges du Tarn, le 28 mai 1953


lundi 29 janvier 2018

La Lozère avant le G.P.S.

Du 31 janvier au 28 février 2018, à la Bibliothèque Lamartine (3eme étage) exposition de cartes géographiques du Gévaudan et de la Lozère  présentée par notre ami Michel Desdouits, Co-Président de l'Amicale Philatélique du Gévaudan.
 

Michel sera très heureux de partager sa passion avec vous, venez nombreux.


Carte postale

lundi 22 janvier 2018

Les boîtes aux lettres mobiles en Lozère

LES BOITES AUX LETTRES MOBILES EN LOZÈRE

Les boîtes aux lettres dites mobiles sont des boites aux lettres qui peuvent être enlevées de leur support pour être présentées à un agent des Postes détenteur d’une clé et autorisé à les ouvrir et à extraire les lettres. Le Préfet de la Lozère présente pour la première fois au Conseil général une publicité dévoilant ces nouvelles boîtes aux lettres lors de la session de 1842 :

            “Enfin, je mets sous vos yeux des prospectus de boîtes aux lettres mobiles, qui viennent de m’être adressés. Vous verrez, Messieurs, si vous devez appuyer par un vote, le nouveau système dont il s’agit.”

Ce n’est qu’après la Guerre de 1870-1871 que commencent à apparaître les boîtes aux lettres mobiles en Lozère, d’abord fixées dans certaines gares, coté cour voyageurs, pour les communes qui en font la demande et qui les financent, puis ensuite sur les voitures attelées des Courrier d’entreprise de la voie de terre. La première connue est celle de la gare de Langogne.

Dans son rapport annuel de 1888 au Préfet de la Lozère, le Directeur Départemental des Postes et Télégraphes de Lozère précise :

            “Tous les service en voiture de la Lozère comportent maintenant le transport d’une boîte aux lettres mobile.”

Voici ci-après 2 cartes postales avec des boîtes aux lettres mobiles en Lozère :



§   La boîte aux lettres mobile de la gare de Mende apposée sur la façade coté cour voyageurs, est devant les chevaux, au début du 20ème siècle.



§   La boîte aux lettres mobile du Courrier d’entreprise qui effectue le trajet de St-Chély d’Apcher à Mende au début du 20ème siècle. Le véhicule est arrêté devant l’établissement de facteur-receveur de Rieutort. La boîte aux lettres mobile est située au niveau de la tête du Facteur-receveur. 

mardi 5 décembre 2017

Une lettre entrée une seconde fois dans le service des Postes

Une lettre entrée une seconde fois dans le service des Postes en 1842


§   Lettre de Toulouse le 11 septembre 1842 expédiée en port-dû et distribuée à Marvejols. La lettre est postée une 2ème fois à Marvejols le 13 septembre 1842 et l’adresse est modifiée : au Boy par Mende. Entrant de nouveau dans le service des Postes, la mention « trouvée à la boîte » est inscrite sur la suscription, le petit timbre à date de Toulouse est biffé, la taxe 5 décimes est biffée, le timbre à date moyen type 14 MARVEJOLS (46) est apposé ainsi que le décime supplémentaire ID en noir, et la lettre est taxée 2 décimes.